Les Huiles essentielles

Alchimie, Assistants, Magie, Sorcellerie, Magicien

Les plantes aromatiques sont de véritables trésors naturels. Il faut remonter loin pour trouver les premières utilisations de ces trésors. Il faut aller jusqu’à la grande civilisation de l’Egypte Ancienne qui a influencé l’ensemble des cultures et des civilisations autour du bassin méditerranéen. C’est cette civilisation qui a inspiré la médecine gréco-romaine ainsi que la médecine arabe.   

Les parfums se trouvent à la base de toutes les coutumes fondatrices de cette grande civilisation :  Dans le domaine de la cosmétique où les onguents parfumés sont indispensables dans l’art de la séduction et de la beauté.  Dans le domaine de la religion où différents parfums sont offerts tout au long de la journée pour contenter les dieux.  Dans le domaine de la médecine où les plantes aromatiques sont utilisées pour soigner les maux.  Dans l’ultime soin du corps lors de son embaumement pour rapprocher l’humain de l’immortalité des Dieux. Des corps embaumés depuis 6000 ans sont encore magnifiquement conservés grâce aux vertus des huiles aromatiques. On comprend mieux les vertus antivieillissement des huiles essentielles.  

On a trouvé grâce à des fouilles archéologiques des preuves que les Égyptiens pratiquaient déjà une forme rudimentaire de distillation. Cependant, c’est en Arabie que la distillation, telle que nous la connaissons et la pratiquons encore aujourd’hui, a subi une évolution technique importante. Vers le Xe siècle de notre ère, le célèbre médecin et philosophe perse, Avicenne perfectionne l’art de la distillation en inventant le serpentin (petit tuyau fin, enroulé sur lui-même). Lors de la distillation d’une plante aromatique, le serpentin permet de refroidir rapidement la vapeur d’eau chargée en molécules aromatiques afin d’obtenir, par condensation, un précieux liquide aromatique en grande quantité. Cette découverte, permettant d’éviter une perte considérable du produit distillé qui partait en vapeur, marque une avancée technique. C’est la naissance de la chimie moderne.  

 Le mot « alchimie » vient du mot arabe « al-Kemet » qui veut dire « Science de l’Egypte ». La discipline alchimique comme recherche ésotérique d’un élixir est née à Alexandrie, en Egypte. Elle a été transmise en Europe par la civilisation arabe aux alentours du XIIe siècle. D’un point de vue symbolique, la recherche alchimique est une métaphore pour le travail spirituel que l’Homme doit faire sur lui-même afin de révéler toute sa valeur, trouver son essence, ou, autrement dit, pour trouver le sens de son existence.  

Le célèbre alchimiste suisse Paracelse, médecin et chirurgien de la Renaissance européenne, disait que la distillation permettait de révéler le remède, la quintessence de la dimension thérapeutique contenue de manière latente dans la plante.  

La doctrine alchimiste appartient à une cosmologie très particulière : en passant par l’épreuve alchimique du feu et de l’eau – c’est-à-dire, par la distillation – la matière est purifiée de sa densité matérielle pour révéler son « esprit ». La quintessence ne devient manifeste que grâce à cette transmutation.  

Affichage

12

20 articles disponibles

12

20 articles disponibles


En savoir plus
Accepter